Return to site

Un produit d'épargne financier multifonction

L'assurance vie

C'est le produit financier le plus populaire en France il représente environ 1400 milliards d'euros, il possède de multiples avantages. Aussi appelé le couteau suisse de l'épargne financière l'assurance vie offre une fiscalité réduite, des possibilités de successions avantageuses, la création de deniers pour anticiper une retraite avec deux sortie possible : en rente viagère et en capitale.

Elle est l'enveloppe fiscale qui vous permet de gagner de l'argent à votre image et protège vos vœux, avec une clause bénéficiaire pour respecter vos souhaits au cas ou vous manqueriez à vos proches.

De plus ce produit financier est totalement optimisation et sur mesure, elle colle à vos critères de rendement, d'appétence aux risques et secteur d'achat de vos actions.  

Elle peut être moduler à votre convenance selon un changement de vie.

Vous pouvez en détenir plusieurs mais ne peut pas être transféré d'un établissement financier à l'autre. Ce type de contrat a deux grand thème en cas de vie et en cas de mort.

Présentation d'un contrat multi-supports 

Les différents supports dans un contrat d'assurance vie :

Le fond en Euros, il est destiné aux personnes basés sur des critères de sécurité.

Ce fond est investi sur un capital garanti avec un rendement définit qui est sécurisé grâce à un effet cliquet (conserve les intérêts et ne permet pas d'en perdre) ainsi le souscripteur est certain que son épargne est sécurisé même dans le cas de réalisation du risque assuré. Le taux d'un fond en Euros en 2016 est d'environ 2,5% garanti selon les établissements financiers.

Le fond en U.C unité de compte, est un placement d'un pourcentage définit de votre épargne sur les marchés financiers sous plusieurs formes possible : actions, obligation, OPCVM organismes de placement collectif en valeur mobilière, SCPI société civile de placement immobilière etc.

 L'assureur souscrit un nombres d'unités de compte et non une valeur de celle-ci pour la bonne raison qu'elles subissent le court du marché.

La directive MIF et ses fonctions

Le contrat multi-supports permet la totale maniabilité du contrat en adéquation avec son souscripteur.

La gestion peut être profilée selon l'appétence aux risques et le souhait de rendement du contrat, cette gestion donne une orientation sous trois catégories : prudent qui se constitue de 80% en fond € et 20% en UC, équilibré 50% dans chaque fonds et dynamique qui mise 80% en UC et 20% en fond €.

Ce profil est définit par la directive MIF (marchés d'instruments financiers) afin de protéger en conséquence les différents investisseurs.

Un contrat d'assurance vie doit obligatoirement suivre la directive MIF qui permet de protéger l'investisseur en déterminant son profil et connaissances des marchés financiers. Il est catégorisé sous 3 formes qui sont le client non professionnel avec plus ou moins de connaissances et une protection maximal dû à cette directive MIF, le professionnel ayant l'expérience et la compétence nécessaire pour y naviguer en évoluent les risques il bénéfice d'une légère protection et les contrepartie éligibles qui sont appelées aussi les PSI (prestataires service d'investissement) ils ne bénéficient d'aucun conseil ou information ils sont considérés comme experts.

Grands thèmes de l'assurance vie

En cas de vie, le contrat permet une sortie en rente viagère ou capitale afin d'assurer une retraite dans la plus part des cas.

La sortie en capitale est la prise du gain plus la mise totale après déduction fiscale approprié selon la prise de date du contrat. Nous verrons ça plus bas!

La sortie en rente viagère, donne la possibilité d'avoir une mensualité définit lors de la souscription. Le capitale de l'assurance vie est l’aliénation au profit de  l'établissement financier qui s'engage à verser une rente mensuelle jusqu'au décès du souscripteur. 

En cas de mort, le contrat d'assurance vie est alors soumis à la clause bénéficiaire qui peut être la plus conventionnel ex : <<  A mon conjoint, à défaut par part égale à mes enfants, nés ou à naître , vivants ou représentés, à défauts mes héritiers >>. Cette clause peut également être rédigé et respecter des clauses particulières comme rendu qu'à la  majorité d'un enfant sous forme de capital ou de rente.

  • Le montant de 152 500€ est non imposable par bénéficiaire (contrat ouvert avant 20/11/1991) et taxable de 20% au delà de ce montant jusqu'à 852 501€ et 31,25% pour les montants supérieurs à cette somme. 
  • Lorsqu'il s'agit d'un contrat ouvert après le 20/11/1991 et que les derniers versements constituant cette somme sont réalisés avant les 70 ans du souscripteur alors tous les versements effectués avant sont exonérés. (barème de 20% et 31,25% sont identique pour des montants au-dessus de 152 500€). 

Pour le même contrat ouvert depuis le 20/11/1991 toutes les primes versés après les 70 ans du souscripteur alors le droit des successions s'applique sur ses primes avec un abattement de 30 500€.

La fiscalité d'un contrat d'assurance vie

Fiscalité d'un fond € : uniquement les prélèvements sociaux sont déduits annuellement, étant donné que le gain est prévisible la déduction des PS aussi.

Fiscalité d'un fond en UC : uniquement sur les intérêts et  lors d'un rachat totale ou partiel, les modalités sont variables selon la prise de date de votre contrat et votre TMI (tranche marginale d'imposition) PFL (prélèvement forfaitaire libératoire).

A vous s'offre le choix selon votre taux d'imposition.

Pour faire plus claire sur la fiscalité !

Une sortie totale ou partiel d'un contrat selon sa date de souscription : 

- Moins de 4 ans, le montant des PFL sont de 35% sur les intérêts perçus

- Entre 4 et 8 ans = PFL de 15% toujours sur les intérêts

- Plus de 8 ans les PFL sont de 7,5% sur intérêts

Le choix selon son TMI, c'est les taux du barème progressif de l’impôt sur le revenu.

Ils correspondent à 0%, 14%, 30%, 41% et 45%. Selon la tranche dans laquelle vous vous situez (en rapport avec vos revenues) vous avez le choix entre le barème des PFL (prélèvements forfaitaires libératoire) relié à la sortie d'un contrat d'assurance vie ou au TMI (tranche marginale d'imposition) à laquelle vous dépendez afin que votre sortie soit fiscalement optimisée.

Ne pas oublier l'abattement avantageux qui s'applique sur les intérêts perçus, de 4600€ pour une personne seule et 9200€ pour un couple.

Aussi sur le montant des intérêts perçus s'applique les prélèvement sociaux de 15,5% en vigueur.

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly